Bien vivre ensemble, ça s’apprend dès le plus jeune âge

juillet 5, 2021
Pas De Commentaires

Elisabeth et Alain interviennent en école primaire à la demande des enseignants pour animer des ateliers philosophiques. Ils sont tous deux passés par une formation SEVE, Savoir Être et Vivre Ensemble.

Elisabeth, qu’est-ce qui vous a amenée à suivre une formation SEVE ?
Je suis orthophoniste à la retraite, j’aime le contact avec les enfants. J’ai vu par hasard un reportage sur cette formation créée après les évènements du Bataclan, sous l’impulsion du philosophe Frédéric Lenoir, et je me suis sentie appelée à m’inscrire pour donner du temps aux jeunes en les aidant à mettre en place les bases d’un dialogue fondé sur l’écoute et la non-violence.[…] L’ambition de ce parcours est bien de généraliser la pratique de l’attention et du débat philosophique avec les enfants et les adolescents pour les aider à grandir en discernement et en humanité.

Comment se passe une séance d’atelier philo ?
Les enseignants choisissent un thème en fonction de ce qu’ils étudient ou ressentent comme besoin pour leur classe. Cela peut concerner l’environnement, les droits et les devoirs, la solidarité, le bien commun, les différences, le jugement d’autrui et la moquerie, le bonheur, le bien et le mal, les émotions, la liberté, etc. […] La séance commence par un moment d’intériorité. On aide les enfants à se mettre en silence, à l’écoute de leur respiration, de leurs émotions, en laissant de côté ce qui les agite et les disperse. […] Pour faire découvrir le thème, nous utilisons un support artistique  ou littéraire. La première séance est consacrée à la découverte de ce support, elle vise à une appropriation du thème. […] Lors de la deuxième séance, on ouvre le débat philosophique de manière ritualisée. On choisit parmi les enfants un volontaire pour être secrétaire, un autre pour être dessinateur, un troisième pour faire circuler le bâton de parole. […] Chacun doit écouter l’autre jusqu’au bout, sans lui couper la parole. Le bâton de parole que fait circuler le responsable facilite cette attitude d’écoute. Les enfants réagissent à la parole exprimée en donnant leur point de vue et en cherchant à l’argumenter. […] Nous intervenons pour relancer le débat ou le recentrer si nécessaire. Cette écoute permet une fécondité. […]

Propos recueillis par Claire Jeanpierre,
Réseau Mondial de Prière du Pape en France

Lire l’article complet sur https://www.prieraucoeurdumonde.net/bien-vivre-ensem…e-plus-jeune-age/

VikiBien vivre ensemble, ça s’apprend dès le plus jeune âge

Laisser un commentaire