février 1, 2021
29708 personnes ont prié

Prions pour les femmes victimes de violence, afin qu’elles soient protégées par la société et que leurs souffrances soient prises en compte et écoutées.

Prière

« Père Très-Bon,
Toi qui aimes chacun/e de tes fils et de tes filles,
Fais que les dons de ton Esprit portent du fruit en moi,
pour que j’apprenne à aimer comme Toi.
Donne-moi la grâce de regarder chaque femme avec les yeux du cœur,
un regard rempli de gratitude, qui reconnaît toute sa valeur.
Je prie pour toutes les femmes victimes de violence,
que leurs souffrances soit entendues et prises en compte,
et que je travaille chaque jour pour la dignité de leur vie,
conscient/e, comme le dit le Saint-Père,
« Un accomplissement pour les femmes
est un accomplissement pour toute l’humanité ».
Notre Père… »

Prière d’offrande
Père très bon, je sais que tu es toujours avec moi
Me voici, en ce jour nouveau.
Mets mon cœur, une fois encore,
auprès du cœur de ton Fils Jésus
qui s’offre pour moi
et qui vient à moi dans l’Eucharistie.
Que ton Esprit Saint
fasse de moi son ami et apôtre
Disponible à sa mission de compassion.
Je mets en tes mains
mes joies et mes souffrances,
tout ce que j’ai et possède,
en communion avec mes frères et sœurs
de ce réseau mondial de prière.
Avec Marie, je t’offre cette journée
pour la mission de l’Eglise
Et pour les intentions de prière du Pape et de mon évêque
de ce mois.
Amen.

Attitudes

  • Découvrir et accueillir la valeur des femmes, comme le propose le Pape François :  » Il est inacceptable qu’une personne ait moins de droits parce qu’elle est une femme ». (FT, n°121)
  • Être prêt/e à écouter attentivement la souffrance des femmes que je rencontre, en prenant le temps, dans une attitude d’accueil. « Est-ce que je sais regarder avec le cœur ? Est-ce que je sais regarder les personnes avec le cœur ? Est-ce que les gens avec qui je vis me tiennent à cœur » (Pape François, 01.01.20)
  • Prendre conscience des formes subtiles et implicites de violence qui existent dans la société, dont beaucoup sont tolérées et normalisées dans les conversations, sous forme de préjugés ou de stigmates sociaux. « Doublement pauvres sont les femmes qui souffrent des situations d’exclusion, de maltraitance et de violence, parce que, souvent, elles se trouvent avec de plus faibles possibilités de défendre leurs droits ». (Pape François, EG, n.212)
  • Considérer la valeur essentielle que les femmes apportent dans les différents domaines de la vie sociale, ecclésiale, professionnelle, politique, etc. « Bien que de notables améliorations aient eu lieu dans la reconnaissance des droits des femmes à intervenir dans l’espace public, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir dans certains pays. » (Pape François, AL , n.54)
  • Protéger les femmes en souffrance, pour intervenir ou signaler des situations dont j’ai connaissance, ou pour collaborer avec des institutions qui soutiennent les femmes victimes de violence. « Et si nous voulons un monde meilleur, qui soit une maison de paix et non une cour de guerre, il faut avoir à cœur la dignité de toute femme ». (Pape François, 01.01.20)
VikiFévrier 2021